5 conseils pour des chaussures de sécurité confortables

chaussures de sécurité

La protection des pieds doit en premier lieu protéger les pieds. Et quand les chaussures de sécurité peuvent-elles le mieux remplir cette fonction ? Bien sûr, uniquement lorsqu’elles sont portées. Mais la main sur le cœur, vous connaissez aussi quelqu’un qui les a laissées une fois dans son casier, malgré les prescriptions. Pourquoi ? Parce que certains modèles sont inconfortables. Nous vous donnons ici cinq conseils pour des chaussures de sécurité confortables. Alors, qu’est-ce qui compte ?

1. L’ajustement

Les points de pression ou de frottement sont un signe certain que la chaussure n’est pas bien adaptée ! Cliquez ici pour plus d’informations sur les chaussures de sécurité. Vous pouvez le ressentir non pas après avoir porté la chaussure pendant longtemps, mais dès le premier enfilage trop difficile. Nous sommes d’accord, cela ne doit pas se passer ainsi. Et ce n’est pas nécessaire non plus. Un exemple : beaucoup de dames parmi vous choisissent tout simplement une taille plus petite pour les hommes. Pourtant, il existe depuis longtemps des protections de pied spécialement adaptées à l’anatomie du pied féminin. Et il existe également des chaussures de sécurité pour hommes qui ont été conçues pour répondre à des besoins spécifiques. Il s’agit par exemple de modèles adaptés aux pieds particulièrement larges. En règle générale, vous devriez veiller à ce que vos chaussures de sécurité soient adaptées à la forme de vos pieds. En tant que cordonnier orthopédiste, je vous recommande de faire mesurer vos pieds par un professionnel. Cela permet d’obtenir une image claire, car chaque pied est individuel.

2. L’amortissement de la semelle

Les pieds, les genoux et les hanches sont douloureux. Vous connaissez cela ? Vous avez peut-être marché trop longtemps sur des sols durs et porté des protections de pied insuffisamment amorties. Il se peut même que vous ayez eu mal au dos, à la nuque ou à la tête après le travail. Cela peut se produire lorsque les pieds sont malmenés en permanence. Avant de passer de longues journées de travail dans des chaussures inadaptées, il est préférable de prévenir les problèmes de santé et de porter des protections pour les pieds qui soulagent votre appareil locomoteur. De plus, chacun de vos pas devrait être amorti.

3. La respirabilité

Des pieds gelés ? Personne n’en veut. Mais pas non plus ceux qui ont chaud. Dans ces conditions, vos pieds se fatiguent plus vite, et un mauvais climat dans les chaussures favorise la prolifération des bactéries, des mycoses et des inflammations de la peau. C’est pourquoi vous devriez miser sur des chaussures de sécurité respirantes. Celles-ci sont par exemple dotées d’une doublure en textile qui permet d’équilibrer l’humidité. L’humidité de vos pieds en sueur peut ainsi s’échapper de la chaussure. Certains types de cuir possèdent également cette propriété. Et si vous souffrez d’une allergie au cuir : Si vous portez des chaussures en textile moderne? vous n’avez plus de soucis à vous faire à ce sujet ? Alors, regardez bien le matériau !

4. Un bon rembourrage

Pour que vos chaussures soient confortables et ne vous serrent pas, des rembourrages sont utiles, surtout au niveau du bord de la tige et de la languette. C’est là qu’une chaussure de qualité se distingue souvent des modèles moins chers, sur lesquels il n’est pas rare de voir des points de frottement et de pression, par exemple sur le dos du pied. Si vous avez besoin de semelles orthopédiques ou d’ajustements orthopédiques, d’autres rembourrages sont possibles. La plupart de nos chaussures sont certifiées pour de telles modifications professionnelles.

5. De bonnes semelles intérieures

L’auriez-vous su ? Deux tiers des personnes développent des problèmes de pieds au cours de leur vie. Si vous sollicitez beaucoup vos pieds au travail, vous devriez envisager de les soulager avec des semelles orthopédiques. En fonction de l’anatomie de la voûte plantaire, on peut distinguer trois types de semelles : celles qui ont une voûte plantaire plutôt haute, celles qui ont une voûte plantaire plutôt plate et celles qui ont une voûte plantaire normale et intacte. En fonction du type, ces semelles répartissent par exemple votre poids de manière optimale et soutiennent le mouvement de déroulement naturel. Même si tout va bien actuellement et que vous portez de bonnes chaussures, qu’il n’y a pas de malformation du pied et que votre appareil locomoteur n’est pas malade et que vous n’êtes pas en surpoids.

Mais attention : tous ces conseils ne remplacent pas une consultation intensive ou une mesure professionnelle des pieds, ni un essayage. Car chaque pied est différent aussi individuel que la personne à laquelle il appartient. Le domaine dans lequel la chaussure doit être utilisée joue également un rôle important.

Quitter la version mobile